Parcelles Assainies : 10 Nigérians et 1 Libérienne arrêtés pour…

Selon l’accusation, ils avaient comme «spécialité» de capturer des images obscènes sur les réseaux sociaux pour, ensuite, faire chanter les victimes. Notamment en leur soutirant de d’argent.

Il leur arrivait même, parfois, d’avoir accès aux comptes bancaires de leurs proies. Il s’agit de dix Nigérians et d’une Libérienne qui viennent d’être cravatés par la brigade de recherches du commissariat de police de Golf Sud.

Selon Les Échos, qui donne l’information, la bande était établie dans une maison sise à l’Unité 5 des Parcelles Assainies. Elle utilisaient un impressionnant parc informatique.

Nés entre 1988 et 1990, les mis en cause ont été «vendus» par des voisins qui soupçonnaient leurs activités illicites présumées. Sans perdre de temps, les éléments du commissaire Thierno Diop entrent en action.

Une perquisition menée dans leur repaire a permis de mettre la main sur un important arsenal (ordinateurs, téléphones…) qui a été remis à la Division de la cybercriminalité de la police aux fins d’exploitation.

Tout ce beau monde a, ensuite, été présenté devant le parquet, hier, pour faux et usage de faux au moyen de système informatique, collecte illicite de données à caractère personnel, fraude informatique, pédopornographie, faux en écritures privées de commerce et de banque.  

Seneweb

Leave a Comment