Dialogue national : Le Syndicat des enseignants du supérieur partant

Le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (Saes) est ouvert à un dialogue franc et sincère, selon son secrétaire général, Malick Fall. Venu présider la cérémonie de pose de la première pierre de la maison du Saes, du campus de l’université de Thiès, samedi dernier, Malick Fall a affirmé attendre du Président réélu, qu’il jette les bases d’un dialogue constructif avec toutes les forces vives de la Nation. Des concertations sincères, organisée dans le but de trouver le consensus large sur toutes les questions d’intérêt général.

Pour lui, le dialogue est le seul levier sur lequel, un chef d’Etat peut s’appuyer pour fédérer les forces et asseoir la stabilité dans un pays. Il donne l’exemple de la découverte et de l’exploitation des ressources pétrolières. Il soutient que si on n’y prend garde, le Sénégal risque de ne pas profiter de ses richesses : « Si vous prenez la position des gisements de pétrole et du gaz, récemment découverts, toutes les réserves se trouvent au niveau continental. Et si nous ne faisons pas attention, nous serons à nous bagarrer au moment où les autres pays profiteront de ces ressources jusqu’à leur épuisement ».

Par conséquent, il estime que le président de la République doit dialoguer avec toutes les composantes du pays, pour installer un climat de paix afin de faire profiter le pays de ces nouvelles ressources pétrolières et bâtir les socles d’un développement durable.

leral.net

Leave a Comment