PRESSIONS POUR LA LÉGALISATION DE L’HOMOSEXUALITÉ AU SÉNÉGAL : LES LIMITES D’UNE INGÉRENCE

Le contentieux opposant l’Ong Oxfam à son ex-employé Elimane Kane cacherait les dessous de la promotion de l’homosexualité au Sénégal. Une pratique qui n’est pas près d’être acceptée dans notre pays.

 La légalisation de l’homosexualité n’est pas encore à l’ordre du jour au Sénégal. Ceux qui s’attendent à cette décision peuvent alors déchanter. Dans son communiqué  en réponse aux accusations de promotion de l’homosexualité formulées par son ex-employé Elimane Kane,  Oxfam a tenté d’éclairer sur ses domaines d’interventions.

‘’Oxfam estime que le respect et la protection des droits des personnes, qu’ils soient LGBTI ou non, n’est pas forcément en conflit avec les croyances individuelles et collectives, qu’elles soient religieuses ou culturelles’’, a indiqué la note. Avant de poursuivre : ‘’(…) La question est simple : celle de reconnaitre que tout être humain, en particulier les personnes LGBTI et d’autres minorités, ont des droits, reconnus ou non par la loi, qu’il faut respecter et protéger’’.

Cette assertion d’Oxfam ne semble trouver un écho favorable auprès des Politiques contactés par Seneweb.

Pour le président du réseau africain pour la gouvernance et l’émigration, par ailleurs membre du Pds,  les citoyens attachés aux valeurs culturelles doivent barrer la route à ces contre-valeurs.

‘’Depuis un certain temps, cette minorité LGBTI, fait l’objet d’une stratégie qui leur permet partout de bousculer les valeurs du monde’’, estime Papa Saer Gueye.

Ce dernier pense d’ailleurs qu’il s’agit d’une agression et une compromission de tout secteur de développement, qu’il faut à ses yeux  sanctionner à la hauteur de la faute commise par l’organisation.

En Juin 2013, lors de la visite du prédécesseur de Donal Trump au Sénégal, le Chef de l’Etat s’était publiquement exprimé sur la question. Devant Barack Obama, Macky Sall est resté intransigeant sur la question du mariage homosexuel qui venait juste d’être légalisé par la Cour suprême américaine.  ‘’Le Sénégal est un pays tolérant qui ne fait pas de discrimination en termes de traitement sur les droits (…). Mais on n’est pas prêts à dépénaliser l’homosexualité. C’est l’option du Sénégal pour le moment’’, a tranché Macky Sall.

Une décision que rappelle le membre de l’Alliance pour la République, Abdourahmane Ndiaye pour exprimer sa position sur la question. ’’Le Sénégal est un pays qui a une culture et nous n’avons pas les même valeurs que les Européens, je ne vois pas pourquoi on pourrait nous imposer l’homosexualité ou le lesbianisme.  A l’Etat actuel du Sénégal, il n’est pas possible de légaliser l’homosexualité’’, recadre Abdourahmane Ndiaye.

Seneweb

Merci de nous suivre, d'aimer et de partager

Leave a Comment